HOME

Esther Cyr
Art conservator.

SERVICES OFFERED

  • Restoration of damaged or stained paintings and murals to recover their physical and historical integrity and return them to their full value
  • Restoration of painted or gold coated frames
  • Restoration of ethnographical objects (ceramic, wood, plaster)
  • Restoration of architectural ornaments
  • Restorative treatments for paper and photographs

Processes available

  • Examination of the art piece, documentation
  • Consolidation of unstable elements
  • Cleaning of surfaces, partial removal of oxidized varnish or varnish removal
  • Elimination of non original overpaints
  • Relining and structural strengthening
  • Filling in or levelling up missing paint sections
  • Colour retouching and repainting
  • Missing parts reconstruction
  • Application of protective varnish coating

*These processes are reversible in accordance with ethical standards.

COMMENTAIRES ET PUBLICATIONS

J’ai eu le plaisir de rencontrer Esther Cyr à la galerie d’art contemporain ou je travaillais, il y a de cela plusieurs années. J’ai pu la voir à l’œuvre – parfois même sur place-, et constater toute l’ampleur de son talent et de sa virtuosité technique.

En juillet 2015, elle m’a invitée dans son atelier de la rue de Bellechasse en vue de la rédaction de ce petit texte. Je me souvenais d’emblée de sa voix flûtée, agencée à ses gestes gracieux, comme des bijoux rares à une tenue élégante. Une grande dame m’a ouvert la porte, toute souriante : sa candeur opérait déjà. Son atelier, baigné de lumière naturelle, de couleurs éclatantes et de petites fioles remplies de chimie, elle le partage avec le peintre Juan Aquino qui, tour à tour, joue les rôles de l’artiste, de l’assistant et de l’amoureux. C’est donc dans la convivialité et la spontanéité, l’amitié et l’ultime discrétion qu’Esther Cyr a accepté de me laisser pénétrer dans un lieu aussi secret que sa profession l’exige. Qui plus est, un métier qui requiert des qualités humaines remarquables pour percer et perdurer dans ce domaine, surtout lorsqu’on choisit de faire cavalier seul. La persévérance figure d’ailleurs parmi ses attributs les plus précieux, et ne trouvera d’égal que sa modestie, sa délicatesse et sa bonne humeur permanente.

Annie Lafleur
Article Restauratrice de tableaux, pour l’amour de l’art, Marie Delagrave, Le Soleil, samedi 11 janvier, 1986

PORTFOLIO

PROFIL

FORMATION
  • Baccalauréat pluridisciplinaire en histoire de l’art, ethnologie et communication graphique de l’Université Laval de Québec
  • Études supérieures à l’Institut National d’Anthropologie et d’Histoire (INAH) de l’Institut Churubusco, au Mexique
  • Maîtrise en muséologie de l’Université de Montréal
  • Participation continue à des colloques, ateliers ciblés, conférences et stages, notamment au Centre de Conservation du Québec (CCQ)
EXPÉRIENCE

Depuis 1981, Esther Cyr travaille en restauration d’œuvres d’art en pratique privée. Elle a pris part à d’importants chantiers de restauration au sein d’équipes multidisciplinaires, dans de nombreux lieux patrimoniaux, établissements et musées, au Québec et à l’étranger. Elle a fondé son entreprise de restauration d’œuvres d’art, Maestria, en 1996.

MEXIQUE
  • 1981 : Sauvetage de la collection du peintre Feliciano Bejar, victime d’une inondation
  • 1982 : Musée Franz Mayer, restauration de peintures, d’émaux et de céramiques
  • 1983 : Atelier Restauro, Zona Rosa : Restauration de tableaux anciens et modernes
QUÉBEC
  • 1983 – 1988 : Galerie d’art Michel de Kerdour, restauration de peinture
  • 1988 -1990 : Fine Art Conservators & Restorers (Robin Ashton)
  • 1996 : Esther lance sa propre entreprise de restauration d’œuvres d’art : Maestria, qui depuis a pris un bel essor et jouit toujours d’une excellente réputation.

OEUVRES ANCIENNES ET MODERNES

  • 1996 -1997 : Legris Conservation Inc. Restauration de murales
  • OACI (Organisation de l’aviation civile internationale)
  • Chapelle de l’Évêché de Sherbrooke (décor d’Ozias Leduc)
  • Église de l’Enfant-Jésus (décor d’Ozias Leduc)
  • Église du Bonsecours, Vieux Montréal

1997 : PAVILLON SHERBROOKE DE L’UQÀM

  • Restauration et dorure au hall nord de ce pavillon récipiendaire en 1998 du prix Orange de l’organisme «Sauvons Montréal» pour la qualité de la restauration du pavillon réalisée par Esther. Saia & Barbarese Architectes.

1998 : CENTRE D’EXPOSITION DE BAIE ST-PAUL

  • Deux œuvres majeures d’Antoine Plamondon; Le Miracle de Ste-Anne (1836) et Le repos de la Sainte Famille en Égypte (1836) ainsi que Le Dragon de Jean-Paul Riopelle (1959).

1999 : CHAPELLE DES SŒURS DE LA PROVIDENCE

  • Patine sur les moulures et éléments décoratifs architecturaux, Ricci Construction

2000 : MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL

  • Restauration de 4 œuvres majeures de Jean-Paul Riopelle datant des années 50 pour une exposition itinérante.

2002 À 2004 : ÉGLISE NOTRE-DAME- DE LA DÉFENSE

  • Restauration de 8 œuvres sur toile de grand format, de 8 statues et dorure à la feuille d’or d’un chemin de la croix de 24 stations (4 teintes d’or).

2008 : ÉGLISE DE ST-BRENDAN (BOUL. ROSEMONT, MONTRÉAL)

  • Restauration d’une immense œuvre sur toile in situ dans le chœur.

Esther se spécialise désormais en restauration de tableaux anciens, modernes et contemporains provenant majoritairement d’artistes canadiens tels Coburn, Plamondon, Franchère, Krieghoff, Ozias Leduc, Clarence Gagnon, M.-A. Fortin, Iacurto, Jean-Paul Lemieux, Suzor-Côté, P.-V. Beaulieu, P.-É. Borduas, J.-P. Jérôme, R. Letendre, Hurtubise, Molinari, J.-P. Riopelle.